Informe Affaires : Chronique Novembre 2013

ÊTES-VOUS PROPRIÉTAIRES DE VOTRE NOM DE DOMAINE?

Qu’est-ce qu’un nom de domaine?

En mots simples, il s’agit de l’appellation que monsieur et madame tout le monde utilisent pour vous localiser sur internet. Prenons par exemple, la compagnie fictive « ma compagnie inc. », vous pourriez décider d’employer les noms de domaine macompagnie.ca, compagnie.com, lasupercompagnie.com ou autre nom que vous jugeriez pertinent.
En langage plus technique, un nom de domaine permet d’identifier un ordinateur sur le réseau internet, grâce au service DNS (Domain Name System1), qui permet de traduire le nom de domaine, en informations de plusieurs types qui y sont associées. Il s’agit notamment de l’adresse IP, c’est-à-dire l’adresse de la machine qui héberge votre site web. Bien sûr, un nom de domaine s’avère plus facile à retenir qu’une suite de chiffres, pour rechercher une entreprise sur la toile. Comme les internautes identifient votre société sur le web par votre nom de domaine, vos adresses courriel devraient aussi être constituées de cette même identification. Par conséquent, le choix du nom constitue une décision stratégique d’importance pour votre entreprise.

L’achat d’un nom de domaine

L’achat peut s’effectuer en ligne, chez un registraire autorisé. Lors de la transaction, il est impératif de fournir un certain nombre d’informations, dont les coordonnées du contact administratif (Personne ayant la plus grande autorité juridique sur le nom de domaine, le propriétaire) ainsi que les coordonnées du contact technique (Personne assurant la configuration adéquate du domaine pour son bon fonctionnement). Le processus exigeant une certaine expertise, plusieurs entreprises préfèrent confier l’acquisition de leur nom de domaine à un fournisseur spécialisé. D’ailleurs, la plupart du temps lors de la création d’un site, la boite responsable du mandat procède directement à l’achat du nom de domaine pour son client. Cependant, il faut savoir qu’en procédant de cette façon, le fournisseur acquiert le nom de domaine pour votre entreprise, mais en enregistrant ses propres informations administratives au moment de la transaction. Ce faisant, vous risquez de vous retrouver avec un nom de domaine qui ne vous appartient pas réellement, puisqu’il a plutôt été vendu à votre fournisseur de services.

Aimeriez-vous être pris en otage?

Imaginons que vous souhaitiez changer de fournisseur d’hébergement pour votre site pour profiter d’une meilleure offre. En n’étant pas propriétaire de votre nom de domaine, vous pourriez vous retrouver en fâcheuse position. Tant et aussi longtemps que vous êtes en bonne relation avec le « propriétaire » de votre nom de domaine, aucun problème ne se pose et vous pourriez effectuer le déménagement de votre site sans complication. Par contre, si la relation entre vous et le « propriétaire » laisse à désirer, ce dernier pourrait refuser de faire les modifications requises pour effectuer votre changement « d’hébergeur ». Advenant le cas, vous pourriez être pris en otage! Il est donc préférable, à mon avis, d’être propriétaire de son nom de domaine ou de confirmer avec votre fournisseur, l’enregistrement de l’identité du vrai propriétaire.

Comment vérifier si je suis le propriétaire?

Il est possible d’obtenir des informations détaillées sur un nom de domaine en réalisant une recherche spécifique sur le web. Il s’agit de ce que l’on appelle une « requête WHOIS ». Une multitude d’outils sont disponibles sur le net pour ce genre d’investigation. Je vous suggère toutefois le http://www.whois.com/whois/. Cependant, étant donné le resserrement des règles de sécurité chez les registraires, il est dorénavant impossible d’obtenir les coordonnées des contacts administratifs et techniques pour la plupart des domaines utilisant l’extension « .ca ». Si tel était le cas pour votre entreprise, je vous invite à communiquer directement avec votre fournisseur actuel pour en discuter.

1http://en.wikipedia.org/wiki/Domain_name

À la prochaine!