Informe Affaires : Chronique Mars 2014

MÊME EN TI, UN VENDEUR EST UN VENDEUR!

Détrompez-vous, en informatique aussi, un vendeur reste un vendeur! Pourquoi aborder ce sujet dans une chronique TI ? Parce que je constate que beaucoup trop d’entreprises se fient aveuglément à leur vendeur… et en informatique les mauvaises décisions engendrent trop souvent des répercussions désastreuses sur les TI dans l’entreprise, sur la perception des TI par les dirigeants, mais également, sur ses évolutions technologiques futures.

L’impartiaIité?

Si vous demandez à un vendeur de voitures quelle est la meilleure marque sur le marché, il nommera, sans l’ombre d’un doute, la sienne. Et c’est normal vous me direz. Par contre, comme tout bon acheteur de voiture, vous prendrez sûrement le temps de magasiner afin de vous faire votre propre opinion et de dénicher le véhicule qui vous convient. Un vendeur est rarement impartial dans ses propos. En informatique, c’est la même chose. Le vendeur ou, si vous préférez, votre fournisseur de matériel informatique est rarement impartial. Il vous recommandera seulement les produits et les solutions dont il est si fièrement le revendeur autorisé. Est-ce nécessairement le meilleur produit pour vous? Qu’en est-il des autres solutions?

Magasinez...

À mon grand désarroi, je constate que la majorité des entreprises ne “magasineront” pas d’autres solutions. Faute de temps ou de connaissance en la matière, ils ne pourront argumenter avec leur fournisseur et juger du bien-fondé de ce qu’il leur est proposé. Dans la majorité des cas, ils accepteront la proposition sans toutefois en comprendre pertinemment son impact sur les l’évolution de l’entreprise. Je trouve cette situation déplorable! Je n’ai personnellement rien contre les vendeurs, mais j’en ai plutôt contre l’effet pervers engendré par une telle situation...

Une pratique courante

Aucune organisation ne confierait la préparation des devis, la réalisation des plans et la construction d’une route à la même personne. Combien, parmi vous, confieraient directement la construction d’une maison à un entrepreneur avant d’avoir fait réaliser des plans par un architecte. Pourtant, en technologies de l’information, c’est la pratique courante. En considérant les coûts onéreux engendrés par les investissements en technologie, les implications sur les modes d’opérations d’une entreprise et les visions d’affaires à long terme, il est difficile de justifier une telle façon de faire.

Un consultant en technologie indépendant

L’informatique est un univers trop complexe pour la plupart d’entre nous. Très souvent les décideurs ignorent totalement ce que les TI peuvent apporter comme solution à un problème donné. Combien de fois ai-je entendu des décideurs regretter les solutions choisies, car elles ne répondaient pas aux attentes ou elles imposaient des contraintes majeures.

En travaillant vos projets TI de concert avec un consultant en technologie indépendant vous bénéficiez de plusieurs avantages dont voici les principaux :

  • déterminer les réels besoins d’affaires;
  • comprendre mieux les solutions proposées et leurs implications sur l’entreprise;
  • comparer les solutions disponibles sur le marché;
  • prendre des décisions éclairées et réfléchies;
  • maximiser le retour sur les investissements;

Nombre de cauchemars informatiques peuvent être facilement évités en prenant le temps de bien analyser les besoins d’affaires et de choisir les bonnes solutions. Comme le dit si bien le proverbe, la compétence coûte cher, mais l’incompétence coûte encore plus cher.

Bon magasinage!